Pour augmenter l’imputabilité, définissez le « carré de sable » de votre équipe

Au courant des années et au fil de nos interventions, nous avons développé une méthodologie éprouvée qui permet aux équipes et aux entreprises d’augmenter significativement le niveau d’imputabilité des employés.

 

[Si vous ne l’avez pas encore lu, notre livre blanc permet d’identifier les pertes d’imputabilité en entreprise]

 

Notre approche pour augmenter l’imputabilité consiste entre autres à définir clairement les « 4 éléments du carré de sable » des équipes. Ceux-ci permettent d’orienter les actions des employés vers un objectif commun, dans le respect des contraintes et selon le mode de fonctionnement établi. La définition du carré de sable est d’ailleurs l’une des étapes préliminaires pour la mise en place d’une culture de startup.

 

Qu’est-ce qu’un carré de sable en entreprise?

Tout comme le traditionnel carré de sable qui définit le terrain de jeu des enfants, la définition d’un carré de sable en entreprise permet d’établir la contribution des individus et des équipes, leurs règles de fonctionnement, les objectifs à atteindre et les contraintes à respecter.

 

Carré de sable (version Audacium) :  Nous définissons un carré de sable comme un groupe de contraintes qui permettent aux employés et aux équipes d’aligner leurs actions (leur raison d’être) dans le but d’atteindre des objectifs clairement définis tout en respectant le mode de fonctionnement et les contraintes établies.

 

Lorsque les carrés de sables sont bien définis, ils permettent d’augmenter significativement l’imputabilité des employés et des équipes, ce qui permet d’améliorer le niveau de performance.

 

Comment définir les carrés de sable (pour augmenter l’imputabilité)?

Étape 1 : Définir le carré de sable de l’entreprise

 

Afin que les actions des équipes soient correctement alignées et qu’elles contribuent à l’atteinte des résultats de l’organisation, l’entreprise doit s’assurer de définir d’abord son carré de sable global.

  • [Mur de gauche] Raison d’être (mission) : La raison d’être définit l’objectif fondamental d’une organisation, décrivant succinctement pourquoi elle existe. Lorsque la raison d’être est clairement définie, les équipes sont en mesure de déterminer comment elles pourront contribuer au succès de l’entreprise. Lorsque les employés ne connaissent pas ou ne comprennent pas concrètement ce que tente d’accomplir l’entreprise pour laquelle ils travaillent, ils ne peuvent être tenu imputables des résultats qu’ils produisent.
  • [Mur du haut] Vision et stratégies : La vision décrit ce que l’organisation veut être, ou comment elle veut que le monde dans lequel elle opère soit. C’est une perspective à long terme orientée vers l’avenir et une source d’inspiration pour les employés. Les stratégies sont une combinaison des buts par lesquels l’entreprise s’efforce d’atteindre sa vision, ainsi que les moyens par lesquels elle cherche à y arriver. Une vision claire et des stratégies bien établies permettent aux équipes d’orienter leurs actions dans le but de soutenir l’entreprise dans l’atteinte de ceux-ci. La vision et les stratégies agissent ainsi comme des balises indiquant aux employés comment agir et se comporter, ce qui favorise ensuite l’imputabilité.
  • [Mur de droite] Culture et valeurs : La culture est la personnalité d’une entreprise. Elle inclut les valeurs et les comportements partagés par tous les membres de l’organisation. Ceux-ci fournissent un cadre dans lequel les décisions sont prises. La culture et les valeurs permettent aux équipes de connaître les comportements souhaités et la manière d’opérer.
  • [Mur du bas] Cadre financier : Le cadre financier présente les ressources disponibles qui permettront à l’organisation de mettre en œuvre sa vision. Lorsque l’entreprise quantifie les ressources disponibles et les objectifs à atteindre, les équipes sont en mesure de comprendre les contraintes à l’intérieur desquelles elles doivent fonctionner.

 

Étape 2 : Définir le carré de sable de chacune des équipes

 

Lorsque le carré de sable de l’entreprise est bien défini, chacune des équipes ou chacun des départements doit établir son carré de sable. Les carrés de sable des équipes permettent d’établir l’imputabilité de chacune des équipes et de communiquer clairement les attentes de l’organisation envers chacune.

  • [Mur de gauche] Contribution (rôles et responsabilités) : La contribution est l’apport, le rôle, de l’équipe dans la mission globale de l’entreprise. La contribution permet d’identifier comment l’équipe contribue au succès de l’organisation, ses responsabilités dans le processus et ses critères de succès. La contribution permet aussi de déterminer les responsabilités qui ne reviennent pas aux employés.
  • [Mur du haut] Objectifs : Les objectifs sont les résultats souhaités et planifiés que l’équipe s’engage à atteindre afin que l’entreprise puisse atteindre sa vision. Les objectifs comportent des éléments mesurables afin d’en évaluer la progression.
  • [Mur de droite] Normes de fonctionnement : Les normes décrivent le mode fonctionnement à l’intérieur de l’équipe ainsi que les comportements acceptables (et ceux qui ne le sont pas) dans le but de réduire les conflits et de donner une orientation commune aux membres de l’équipe.
  • [Mur du bas] Contraintes : Les contraintes sont les ressources financières allouées à l’équipe afin qu’elle puisse atteindre les objectifs qui ont été fixés.

 

Étape 3 : Définir l’imputabilité des employés au sein de leur équipe

 

Lorsque le carré de sable de l’entreprise et celui de chacune des équipes sont clairement définis, la dernière étape du processus consiste à établir l’imputabilité des membres de chacune des équipes. Cette dernière étape permet à chacun de connaitre les attentes de l’équipe (et de l’entreprise) envers son rôle et de s’assurer que l’imputabilité est clairement assignée afin d’éviter les singes errants!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ajouter un commentaireYour email address will not be published