Comment favoriser l’engagement des employés (et les conséquences positives)

motivation-des-employés

Mes employés sont vraiment difficiles à motiver! C’est encore pire avec les milléniaux…

 

En discutant avec des dirigeants d’entreprise et des gestionnaires, j’entends fréquemment ce commentaire. Ces dirigeants d’expérience cherchent des moyens concrets de motiver leurs employés, d’augmenter leur niveau d’engagement (et indirectement d’améliorer les performances de leur entreprise). Après avoir tenté certaines expériences, ils demeurent confus quant aux moyens à mettre en place pour garder leurs employés motivés.

 

Faut-il absolument amener ses employés en croisière pour qu’ils soient motivés?

Comme le mentionnait récemment Simon De Baene (président de GSOFT), « Il y a quelques semaines, j’ai écrit un article sur mon party de Noël où j’explique pourquoi j’ai amené 185 de mes employés en croisière dans les Bahamas […] Ceux qui connaissent vraiment GSOFT savent que c’est avant tout une mission ambitieuse qui vise à révolutionner le monde du travail. Le voyage dans les Bahamas, c’est secondaire. »

Au-delà d’une table de baby-foot, d’une machine à espresso haut de gamme ou de croisières dans le Sud, ce qui favorise l’engagement (réel) des employés n’est pas les « bébelles » ou les récompenses qui sont offertes, mais plutôt la culture de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

« Selon moi, il n’y a rien de pire pour une entreprise que d’attirer des gens qui veulent uniquement profiter des avantages. Ils peuvent être très talentueux, mais est-ce qu’ils vont traverser les tempêtes dans les périodes difficiles? Est-ce qu’ils vont accepter de perdre les avantages si l’entreprise n’a plus les moyens de les offrir? […] c’est primordial de rassembler les bonnes personnes autour d’une fondation solide, pas simplement des avantages« , ajoute Simon dans son article.

 

Si ce ne sont pas les avantages offerts, alors qu’est-ce qui distingue les entreprises [où l’engagement des employés est très élevé] des autres?

C’est une excellente question! Alors, qu’est-ce qui distingue les entreprises qui réussissent à motiver les employés (et à produire de meilleurs résultats) des autres entreprises qui cherchent encore à comprendre comment motiver leurs employés?

Comme Simon le mentionne (notre expérience l’a aussi démontré), la réponse se trouve dans le type de culture de l’entreprise, c’est pourquoi nous accompagnons les entreprises dans la mise en place d’une culture de startup [intrapreneuriat] chez nos clients.

Bien que le succès des startups soit de plus en plus visible, la croyance populaire nous laisse croire que ces startups sont des endroits où le plaisir règne (au détriment de l’atteinte des résultats) ou que les employés sont contraints de travailler de longues semaines tout en obtenant une rémunération en dessous du marché.

Bien que ces stéréotypes soient réels dans certains cas, la majorité des startups se distinguent en offrant un équilibre entre le plaisir, la satisfaction des employés et l’atteinte des résultats pour l’entreprise. Elles donnent ainsi à leurs employés plus d’autonomie et une plus grande flexibilité dans leur prise de décisions afin d’atteindre les résultats.

 

Comment favoriser la mise en place d’une culture de startup?

Nonobstant certains éléments moins conformes, les startups qui réussissent à se démarquer de la compétition ont tendance à privilégier certains éléments communs :

  1. Elles mettent en place une culture d’entreprise forte, reposant sur des valeurs bien définies et clairement comprises par tous.  Comme GSOFT qui parle de « révolutionner le monde du travail« , ces entreprises attirent et retiennent leurs employés en les motivant par l’atteinte d’une contribution commune plutôt que l’obtention d’un chèque de paie. Dans ce sens, elles sélectionnent leurs employés en fonction de la culture qu’elles souhaitent maintenir.
  2. Elles définissent des objectifs simples à comprendre et mesurent constamment leur avancement. Cela leur permet d’évaluer leur progression en fonction des objectifs qu’elles se sont fixés. En fait, pour les startups, c’est souvent une question de survie!
  3. Elles sélectionnent leurs employés en fonction de comportements souhaités (plutôt que simplement en fonction de compétences techniques). Alors que les compétences techniques peuvent s’apprendre, il est beaucoup plus difficile de développer les comportements souhaités. Ces entreprises l’ont bien compris, c’est pourquoi elles recherchent d’abord dans « leur réseau » lorsqu’elles souhaitent embaucher de nouveaux employés.
  4. Elles s’assurent de garder leurs employés motivés en ne créant pas d’obstacles inutiles au fonctionnement de l’entreprise et à l’innovation. Lorsque les employés peuvent accomplir leurs tâches avec un minimum de contraintes (et de bureaucratie), ils sont plus motivés et plus productifs.
  5. Elles conservent des structures flexibles et adaptables (plutôt qu’une structure rigide favorisant le statu quo). Ces entreprises maintiennent des structures qui peuvent évoluer selon leurs besoins dans le temps. Leur croissance les force souvent à maintenir des structures qui s’adaptent (plutôt que de contraindre) leur progression.
  6. Elles aménagent leurs espaces de travail pour favoriser la collaboration, l’échange d’idées et la dissémination rapide d’informations critiques. Ces environnements de travail sont fréquemment cités pour expliquer la motivation des employés.
  7. Elles sont transparentes dans le partage des informations afin d’inciter l’appropriation des défis de l’entreprise et le sentiment de contribution à une cause commune.
  8. Elles sont ouvertes aux nouvelles idées et les tests rapidement. Le mouvement Lean Startup lancé par Eric Ries mentionne que les entreprises doivent tester rapidement leurs nouvelles idées auprès de clients réels pour découvrir ce qui doit être amélioré et ensuite, améliorer l’offre de manière itérative.
  9. Elles sélectionnent des leaders qui ont une plus grande volonté et un plus grand intérêt à mener leurs équipes au succès, plutôt qu’à augmenter la taille de leur « empire ».
  10. Elles donnent l’autonomie aux employés pour découvrir de nouvelles manières de faire. Dans son livre The Innovator’s Dilemma, Clayton Christensen mentionne que pour créer des innovations, les entreprises doivent donner de l’autonomie aux départements, aux équipes et aux individus.

 

Par conséquent, les entreprises qui mettent en place une culture de startup créent des environnements de travail énergiques, innovants et motivants pour les employés.

Dans un contexte où les entreprises compétitionnent pour attirer des ressources compétentes et motivées, la mise en place d’une culture de startup permet d’attirer les bonnes personnes pour permettre à l’entreprise de prospérer. Parlez-en à Simon…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ajouter un commentaireYour email address will not be published